Dépistage génétique chez le chien et le chat

Avec ~500 maladies génétiques répertoriées chez le chien et ~300 chez le chat, savoir utiliser ces nouveaux outils complémentaires devient indispensable.

Sélection et affections génétiques :
Les races canines et félines sont le résultat de 3 mécanismes de sélection :

  • a- L’effet fondateur, où seulement quelques individus sont à l’origine de la race
  • b- La consanguinité, utilisée pour fixer les caractéristiques de la race
  • c- La sur-utilisation de reproducteurs satisfaisant au mieux les critères de la race
  • La conjonction de ces 3 mécanismes explique la diffusion de maladies génétiques au sein de la race et la fréquence importante d’individus porteurs pour les maladies les plus communes : de 20 à 40%). En comparaison les maladies génétiques les plus fréquentes ne dépassent pas 0.1% chez l’homme.
  • Ces maladies peuvent être monogéniques (un seul gène muté) ou polygéniques, récessives (les deux allèles sont mutés pour que la maladie se déclare) ou dominante (1 seul allèle suffit). Certaines ont une expressivité variable. Elles diffèrent aussi par leur fréquence au sein de la race : par exemple la prévalence de la forme PKD1 de la maladie polyskystique rénale est 26% chez le Persan, et 1% chez le Maine Coon.
  • Les réservoirs des maladies génétiques sont constitués par les animaux porteurs de l’anomalie et ceux qui exprimant la maladie tardivement l’ont déjà transmis à leurs descendances.

Ainsi le test génétique a l’avantage de dépister les animaux pour la maladie connue avant qu’ils ne déclarent les premiers symptômes ou qu’ils ne soient sélectionnés pour la reproduction.

Conditions de transmission et d’expression d’une maladie autosomale récessive : Atrophie progressive de la rétine-prcd :

Resultat du test Situation génétique Développe Transmet la maladie
Homozygote Normal sain
2 copies normales du gène testé
Non
Non
Hétérozygote porteur
1 copie normale
1 copie défect.
Non
Oui – 50%
Homozygote muté (atteint)
2 copies défectueuses
oui
oui – 100%

Conditions de transmission et d’expression d’une maladie autosomale dominante : Polykystose rénale PKD, HCM :

Resultat du test Situation génétique Développe Transmet la maladie
Homozygote Normal sain
2 copies normales du gène testé
Non
Non
Hétérozygote porteur
1 copie normale
1 copie défect.
oui
(expression)
Oui – 50%
Homozygote muté (atteint)
2 copies défectueuses
oui
(age d’expression)
oui – 100%

Le type de prélèvement (authentifié par le vétérinaire) : Sang ou frottis buccal avec une Cytobrosse stérile à UU.

 

MALADIES OCULAIRES RACES CONCERNEES
Anomalie de l’œil du colley Colley, Border Collie, Shetland, Berger australien, Nova Scotia Duck Tolling Retrievern Lancashiren Heelersn Whippet à poils longs.
Atrophie progressive de la rétine rcd1 Setter Irlandais
Atrophie progressive de la rétine rcd1a Sloughi
Atrophie progressive de la rétine rcd3 Cardigan Welsh Corgi
Atrophie progressive de la rétine dominante Mastiff, Bullmastiff
Atrophie progressive de la rétine XLPRA Husky Samoyède
Atrophie progressive de la rétine cd Braque allemand
Atrophie progressive de la rétine prcd Caniche nain, Cocker anglais, Cocker américain, Labrador Eskimo, Bouvier australien, Berger australien, Cheapeake Bay retriever, Chien chinois à crête, Bouvier suisse Entlebuch, chien courant finnois, Golden retriever,, Kuvasz, Berger finnois de laponie, Nova Scotia Duck Tolling Retriever, Chien d’eau portugais, Chien d’eau espagnol, Chien courant suédois.
Atrophie progressive de la rétine Epagneul nain papillon, Shih-Tzu, Pékinois, epagneul du Tibet, Teckel à poil long, Schapendoes
Atrophie progressive de la rétine type A PRA Schnauzer nain
Cataracte Boston terrier, Staffordshire Bull Terrier
Cécité nocturne Briard
Rétinopathie multifocale Mastiff, Bullmastiff, Dogue de Bordeaux, Coton de Tuléar, Montagne des Pyrénées.

 

MALADIES CARDIAQUES RACES CONCERNEES
Cardiomyopathie hypertrophique Maine Coon

 

MALADIES RENALES RACES CONCERNEES
Cystinurie Terre-Neuve, Landseer, Labrador
Néphropathie familiale Cocker anglais
Polykystose rénale PKD Persan et apparentés, Exotic, British Shorthair, Maine Coon
Dysplasie rénale Lhassa Apso, Shih-Tzu

 

MALADIES MUSCULAIRES RACES CONCERNEES
Atrophie musculaire spinale Atrophie musculaire spinale Maine Coon
Atrophie centronucléaire CNM Labrador
Myotonie congénitale Schnauzer nain

 

MALADIES NEURONALES RACES CONCERNEES
Encéphalopathie Caniche
Leukodystrophie à cellules globoides-Mal. De Krabbe West Highland, Cairn
Lipofuscinose céroide Border Collie
L-2-hydroxy glutaric aciduria Boston terrier, Staffordshire Bull Terrier
Narcolepsie Doberman, Labrador, Teckel à poil dur
Dystrophie musculaire lée à l’X Golden Retriever

 

MALADIES SANGUINES RACES CONCERNEES
Déficience de l’adhésion leucocytaire CLAD Setter Irlandais
Troubles de la coagulation Beagle, Klee Klaï, Kerry Bleu Terrier, Deerhound
Maladie de Von Willebrand Setter Irlandais rouge et blanc, Terrier Australien, Caniche, Doberman, terrier écossais, Shetland, Manchester Terrier, Pinscher, Kerry Blue Terrier, Bouvier Bernois, Welsh Corgi, Epagneul nain papillon

 

MALADIES DERMATOLOGIQUES RACES CONCERNEES
Dysplasie folliculaire Munsterlander, Basenji, West Highland
Epidermolyse bulleuse jonctionnelle Braque allemand

 

MALADIES METHABOLIQUES RACES CONCERNEES
Sensibilité médicamenteuse MDRI Colley, Berger australien, Bobtail, Shetland et apparentés
Glycogénose type IV Norvégien
Glycogénose type IIIa Curly-coated Retriever
Déficience en pyruvate déshydrogénase phosphatase Epagneul du Sussex
Déficit en pyruvae kinase Basenji, West Highland, Beagle, Teckel à poil dur, Eskimo, Chihuahua, Somali, Domestic shorthair
Fucosidose English Springer Spaniel
Gangliosidose Siamois, Korat, chien d’eau portugais
Hématopoièse cyclique, Gray collie syndrome Colley
Hémophilie B Bull Terrier, Labrador, Lhassa Apso, Airedale
Hypothyroïdie Fox terrier à poil dur
Immunodéficience sévère combinée Basset Hound, Cardigan Welsh Corgi
Mannosidose Persan, Domestic Shorthair
Mucopolysaccharidose Siamois, Domestic Shorthair
Pinscher nain, Berger Allemand, Schipperke
Toxicose cuivrique Bedlington Terrier

About Jean-Claude Jestin

CES Traumatologie ostéo-articulaire et orthopédie animales, 1ère partie CES hématologie-biochimie CES nutrition clinique animale

2 Comments

  1. oturbon

    Excusez moi je ne parle pas Anglais j ai lu l article sur les dépistages génétique du chien .Ma chienne est atteinte d une cataracte congénitale depuis l age de 13 mois l’ oeill droit ne voit pratiquement plus et l oeil gauche atteint mais voit encore suivre son évolution .Pourriez vous me dire les séquelles a long terme ?Y a t il une héridité  ? Existe t il un test ADN ? Elle a actuellement 2 ans et demi Ma chienne vient d un élevage de plus de 70 chiens .Déçu d avoir fait confiance a une éleveuse croyant bien faire sur le choix de notre chienne j ai donc acquis ma 2 éme chienne en refuge de 1 an et stérilisé qui jusqu ‘ a présent n a pas de soucis Je vous remercie a l avance de votre réponse 

  2. JC jestin

    il existe des test ADN réservés à certaines espèces et pour certaines pathologies bien identifiées, il s’agit donc de savoir si votre animal en fait partie. à part la perte de vision et du statut de reproducteur, il n’y a pas plus de séquelle que ça…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *